Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d775672703/htdocs/clickandbuilds/shiatsupraticien/wp-content/themes/engic/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Solidarité Shiatsu au Pérou - Emilie SALABERRI
Solidarité Shiatsu au Pérou 960 540 Emilie SALABERRI

Solidarité Shiatsu au Pérou

Dans le cadre d’une mission solidaire organisée par l’AIST, j’ai eu la joie d’aller à Sicuani à 3650 mètres d’altitude (province de Cuzco) au Pérou dans le but de faire découvrir ou redécouvrir le Shiatsu. Nous étions trois Praticiennes de Shiatsu.

Nos journées étaient rythmées par un petit déjeuner au marché puis à 8h30 nous nous rendions dans un dispensaire pour pratiquer des Shiatsu à des personnes de tout âge, des bébés jusqu’aux personnes âgées. Les patients du dispensaire  avaient de nombreuses pathologies différentes : AVC, Parkinson, paralysie faciale, capsulite, douleurs suite à des fausses couches, des maladies dégénératives amenant les patients jusqu’à la paralysie des muscles ou encore la perte de la parole, etc…. Nous avons été tout de suite accueillies malgré nos différences. Ce qui m’a touchée est la force de ces êtres humains qui sont heureux à l’idée d’aller mieux et qui font confiance. Ceux qui ne connaissaient pas le Shiatsu me disaient souvent ‘Mamita, ahora si me puedo curar ya que me siento menos estresada(o)‘ (Petite maman, maintenant je peux commencer à me soigner car je me sens moins stressé(e)). C’était déjà un premier pas vers la guérison car nous ne restions que quelques semaines.

L’après-midi, nous animions des ateliers Shiatsu auprès des physiothérapeutes du dispensaire, pour certains c’était des révisions et pour d’autres c’était une découverte. Nous avons enseigné deux protocoles courts : un assis et l’autre allongé pour qu’ils puissent être utilisés avant les soins qu’ils ont l’habitude de prodiguer à leurs patients. 

Après cet atelier, j’assistais Béatrice Bernard (Praticienne de Shiatsu) qui enseignait le Shiatsu Assis à des Professeurs d’Ecole qui font partie de l’association Allin Kawsai, qui oeuvre via l’éducation contre tous types d’ignorance ou de maltraitance. L’objectif était de les former pour qu’ils puissent faire une démonstration du protocole appris à la fête du « Buen Vivir » (bien vivre) et aussi de l’enseigner à leurs élèves de maternelle ou de primaire.

Certains Professeurs d’école nous ont invitées à participer à leur classe et nous avons assisté à des enseignements d’auto-massages et nous avons également pu enseigner le Shiatsu Assis à des enfants de CE1. Reconnaissants, ils nous avaient préparé des chants et des danses pour nous faire connaître leur culture Quechua. J’ai été très émue et ça restera un moment de partage fort dans ma vie.

Avant de partir, nous avons participé à l’animation Shiatsu qui était donnée dans le cadre de la semaine du Bien Vivre à Sicuani sur la place principale de la ville.

J’ai été ravie de rencontrer toutes ces personnes, des amitiés sont mêmes nées. Je suis reconnaissante de leur générosité, de la simplicité dans toute situation, de leur courage, de leur force, de leur bienveillance, de leur confiance et de leur tendresse.